Analysis

Raids israéliens sur une position du FPLP au Liban

Trois raids aériens israéliens ont pris pour cible des positions militaires du Front Populaire de Libération de la Palestine dans l’est du Liban.

Le groupe palestinien pan-arabiste d’extrême-gauche combattant aux côtés de l’Armée syrienne et réputé pour être l’une des organisations politico-militaires palestiniennes les plus combatives et les plus intransigeantes à l’égard du sionisme international, a riposté avec une extrême vigueur à l’attaque israélienne.

Les raids israéliens n’ont causé que des dégâts matériels limités et semblent avoir été mis en échec.

Trois raids israéliens ont ciblé une installation du FPLP à l’est de Zahle dans kes confins Syrie-libanais et des explosions ont été entendues dans la vallée de la Bekaa.

Ces raids interviennent après d’autres ayant visé des positions militaires à Damas, un raid de drones sur une installation du Hezbollah à Beyrouth-Sud et des positions du Hamas à Gaza dans ce qui s’apparente à une offensive israelienne tous azimuts dont les conséquences sont loin d’être calculées.

Publicités

18 Replies to “Raids israéliens sur une position du FPLP au Liban

  1. y sont beaux les giles jaunes infiltrés par les services..
    le pire c’est que le prochain mouvement sera directement créé par l’État.
    à ce niveau, rien n’empêche d’imaginer que l’actuel mouvement n’a pas été créé par l’État ou par d’autres pour ‘voir’ ce qui se passerait et fliquer tout le monde?

    à part les journées du 1er décembre 2019 et décembre 2019, il n’y avait aucun danger pour l’État..

    https://twitter.com/LBD40DTG/status/1166268543647854592

    archive de la page, qui a sauté, bien entendu.
    http://web.archive.org/web/20190827073324/https://nantes.indymedia.org/articles/46321/

  2. Quand tout sera à plat et en fumée , ou sera l’intérêt d’avoir le leadership sur des cendres fumantes.
    Les décrets du sublime sont indéniablement irréversibles .

  3. @Strategika.
    Ici un groupe d’officiers superieurs US et de diplomates mettent en garde contre les dangers que pourraient engendrer un tel conflit: En usitant la langue de bois ils parleent bien d’un cout financier, humain et géopolitiques. En réalité ils ne se font guère d’illusions quand à l’issue d’un tel conflit.

    https://warontherocks.com/2019/05/an-open-letter-to-president-donald-trump-on-u-s-tensions-with-iran/
    Dear Mr. President,

    We write to you to express our deep concern with the current escalation with Iran in the Arabian Gulf. The mutual animosity between the United States and Iran, the accelerated deployment of an aircraft carrier strike group and B-52 bombers to the region, and reports of Iranian preparations for attacks on U.S. military and diplomatic facilities are highly concerning and make for a potentially deadly confrontation. A war with Iran, either by choice or miscalculation, would produce dramatic repercussions in an already destabilized Middle East and drag the United States into another armed conflict at immense financial, human, and geopolitical cost.

    As national security professionals with extensive careers in the U.S. armed forces and diplomatic service, we have witnessed first-hand how quickly disputes can spiral out of control. The lack of direct communication between U.S. and Iranian political and military leaders during a time of heightened rhetoric only increases the possibility of a miscalculation resulting in unintended military conflict. Washington and Tehran are talking past each other and taking actions the other views as dangerously provocative at best and the beginning of forceful action at worst.

    We were heartened by your reported desire to avoid war with Iran in favor of other tools, including common-sense diplomacy. While economic sanctions against Iran have had the beneficial effect of reducing financial support for Hezbollah in Lebanon, these, as well as military threats against Iran have thus far proved ineffective in changing the regime’s behavior and have likely reaffirmed the beliefs of Tehran’s hardline elements that compromise with the United States is impossible.

    As President and Commander-in-Chief, you have considerable power at your disposal to immediately reduce the dangerous levels of regional tension. Crisis de-escalation measures should be established with the Iranian leadership at the senior levels of government as a prelude to exploratory diplomacy on matters of mutual concern. The protection of U.S. national interests in the Middle East and the safety of our friends and allies requires thoughtful statesmanship and aggressive diplomacy rather than unnecessary armed conflict.

    1. traduction du post de Foxhound :
      nous vous écrivons pour vous faire part de notre profonde préoccupation face à l’escalade actuelle avec l’Iran dans le golfe Persique. L’animosité mutuelle entre les États-Unis et l’Iran, le déploiement accéléré d’un porte-avions et de bombardiers B-52 dans la région et les informations faisant état de préparatifs iraniens en vue d’attaques contre des installations militaires et diplomatiques américaines sont très préoccupants et donnent lieu à une confrontation potentiellement mortelle. Une guerre avec l’Iran, que ce soit par choix ou par erreur, aurait des répercussions dramatiques dans un Moyen-Orient déjà déstabilisé et entraînerait les États-Unis dans un autre conflit armé au coût financier, humain et géopolitique immense.

      En tant que professionnels de la sécurité nationale ayant une longue carrière dans les forces armées et le service diplomatique américains, nous avons été témoins de première main de la rapidité avec laquelle les conflits peuvent dégénérer. L’absence de communication directe entre les dirigeants politiques et militaires américains et iraniens pendant une période de rhétorique exacerbée ne fait qu’accroître la possibilité d’une erreur de calcul entraînant un conflit militaire non intentionnel. Washington et Téhéran se parlent et prennent des mesures que l’autre considère au mieux comme dangereusement provocatrices et au pire comme le début d’une action énergique.

      Nous avons été encouragés par votre désir d’éviter la guerre avec l’Iran au profit d’autres outils, y compris la diplomatie du bon sens. Si les sanctions économiques contre l’Iran ont eu l’effet bénéfique de réduire le soutien financier au Hezbollah au Liban, ces sanctions, ainsi que les menaces militaires contre l’Iran, se sont révélées jusqu’à présent inefficaces pour changer le comportement du régime et ont probablement réaffirmé les convictions des éléments durs de Téhéran qui ne transigent pas avec les États-Unis.

      En tant que Président et Commandant en chef, vous avez un pouvoir considérable à votre disposition pour réduire immédiatement les niveaux dangereux de tension régionale. Des mesures de désescalade de crise devraient être mises en place avec les dirigeants iraniens aux échelons supérieurs du gouvernement en guise de prélude à une diplomatie exploratoire sur des questions d’intérêt mutuel. La protection des intérêts nationaux des États-Unis au Moyen-Orient et la sécurité de nos amis et alliés exigent un sens aigu de l’État et une diplomatie agressive plutôt qu’un conflit armé inutile”.

      Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

  4. Pour info
    Bonjour Strategika,
    Je ne peux plus faire défiler les articles principaux sur la première page? Par contre à l’intérieur des premiers articles du menu je peux naviguer facilement. Suis je le seul dans ce cas ?

  5. Ces raids interviennent …dans ce qui s’apparente à une offensive israelienne tous azimuts dont les conséquences sont loin d’être calculées.
    Il est possible que l’on soit à la veille du grand conflit au Moyen Orient à la fois tant redouté, et hélas tant annoncé. De toute façon il ne peut en etre autrement, Israèl a été incrustée dans la région pour la destruction du Moyen Orient. Pour que cette entité artificielle et fragile puisse vivre, il faut qu’il y est un océan de malheurs autour. Or à la faveur d’une nouvelle redistribution des cartes géopolitiques internationales, les peuples de la région tiennent leur revanche à portée de mains, à la fois contre Israèl mais surtout contre les Etats Unis. Pour que ces populations puissent vivre ils doivent se débarrasser d’Israèl et des Etats Unis. Mais également les Etats Unis ont besoin de controler la région riche en matière fossiles et minéraux, sans quoi c’est leur système qui est en péril. En d’autres termes pour que le leadership mondiale US continue, il doit se faire sur la soumission des peuples du Moyen Orient, et sur le cadavre de ses populations. C’est pourquoi, cette guerre est de toute façon ineluctable.

    1. Y’a un petit bout de phrase tout à l’heure de Trump à la fin de sa conf’ de presse du bidule7 avec l’autre enfoiré-qui-veut-être-utile (bordel, faites-le taire !) et ce à propos de l’Iran : “(…) mais nous ferons ce que nous avons à faire.”
      L’autre Micron a beau jouer le guignol (tout c’qu’il sait faire de toute façon) moi j’vous l’dis : ça craint.
      Et puis en + des “fossiles et minéraux” y’a aussi le grand reset économique qu’on nous annonce pour 2020 par là…

      1. L’autre Micron a beau jouer le guignol …
        La France depuis la fin de l’ère Chirac vers 2005 avec l’eviction de D. de Villepin au profit de Sarkozy et l’obscure Jean David Lévitte n’a plus aucun role géopolitique. Ce lent déclin avait déja commencé du temps de Mitterand et son alignement avec les ultra-liberaux dés 1982 durant la guerre des Malouines. Aujourd’hui c’est la soumission totale du gouvernement aux interets US. Tout au plus les diplomates français peuvent jouer aux franc tireurs pour les interets US. Cependant tout peut changer.

    2. Foxound écrit: « … Il est possible que l’on soit à la veille du grand conflit au Moyen-Orient à la fois redouté, et hélas tant annoncé. … »

      Il faudrait que trois conditions soient remplies, la première que Trump ne soit pas en campagne électorale pour une éventuelle réélection, seconde condition, liée à la première, que lors de ce conflit généralisé au M-O, le nombre de morts parmi les soldats étasuniens soit “acceptable” (des centaines sans doute, mais certainement pas des milliers, ce qui risque d’être le cas), troisième condition que les Etats-Unis d’Amérique du Nord soient prêts, c.-à-d. en ordre de bataille (avec une coalition dite internationale, prête a en découdre et à en payer le prix fort !, le nombre de morts et de dégâts collatéraux seront très élevés, y compris jusqu’en Europe…), et une longue, très longue préparation, et ce n’est jamais discret…
      L’élection de Netanyahu, les Etasuniens s’en tapent complètement (sauf peut-être ses deux grands amis Trump et Poutine, mais ce n’est pas “vendable” auprès des deux peuples de ces dirigeants), et la presse occidentale aux ordres devra faire un gros, très gros effort de propagande, (sous un faux prétexte, certes, mais un bon… et là ce n’est pas gagné !) avant ledit conflit, pour préparer l’opinion occidentale à la guerre, ainsi que pendant le conflit, mais surtout pour l’après conflit qui risque de se faire attendre…, et là encore ce n’est pas gagné !, car le camp occidental devra être maitre du calendrier de bout en bout, et tout le monde sait que cela ne sera pas possible, car si on peut décider de quand débute une guerre, il est quasiment impossible de savoir quand elle finira, et ça politiquement ce serait carrément “invendable” !
      Conclusion provisoire : Netanyahu peut provoquer tant qu’il voudra, sans aucune certitude que cette fois la “mayonnaise” prendra, et si le nombre de soldats et de civils sionistes explosent, il risque fort de ne pas être réélu en septembre 2019 !, et de se retrouver devant un tribunal, car le danger de ce petit jeu de provocations même “limitées” et soi-disant sans danger pour la survie de l’entité sioniste, risque à tout moment de lui échapper et même de se retourner contre lui, (non seulement parce qu’il est à double sens), tout simplement parce que peu d’Etasuniens souhaiterons aller risquer leurs peaux pour sauver une crapule de cet acabit…

      1. J’ai lu ce passage sur le site de Elijah J Magnier, article intitulé : « Pourquoi Netanyahu ose frapper la cours arrière de l’Iran en Irak, la Syrie et le Liban : Israël relève le défi du Hezbollah. »

        Extrait de l’article: « … Israël compte sur son principal allié (les USA) pour garantir sa supériorité, en menaçant et en intimidant les pays avoisinants directement ou indirectement. En cas d’initiative de guerre, Israël s’appuie sur les capacités des USA en matière de renseignement pour mener ses assassinats et actes de guerre ciblés, et compte sur le poids diplomatique de Washington pour lui permettre d’accomplir son objectif militaire ou d’obtenir un cessez-le-feu quand Ia guerre n’est plus à l’avantage de Tel-Aviv. La production industrielle la plus avancée qui soit sur le plan électronique et militaire et ses compétences donnent à Israël une longueur d’avance sur ses pays voisins au Moyen-Orient. En outre, Israël a tout l’appui des médias occidentaux et des organisations internationales en réponse à ses actes, qui sont toujours commis sous le prétexte du « droit à se défendre ». … »

        Qui me semble plus près de la méthode Coué ou de la propagande que de l’information !

  6. AVIS
    La page blanche, la caractéristique déniée et occultée de l’espèce humaine.
    Texte de Michel Dakar, chercheur en politique globale, autonome, Villequier ex-France, province coloniale en cours de dépeçage de l’Empire ex-mondial israélo-US, nécrogène, en voie de dislocation rapide, le 25 août 2019.
    Sommaire du texte :
    1 – Introduction.
    2 – La page blanche.
    3 – La vision de la réalité délivrée de l’obscurcissement causé par le conditionnement omniprésent.
    4 – Cause possible de l’encagement individuel normatif actuel, déduit par extrapolation de l’état des société dites primitives.
    5 – Annonce des prochains textes en rapport avec le vécu, soit des éléments de mémoires.
    6 – Réécrire la page blanche.
    http://www.aredam.net/la-page-blanche.html

    Guerre de clans en cours :
    http://www.aredam.net/article-paris-normandie-4-7-2019-dissolution-rives-en-seine.html
    Rives-en-Seine : satisfaction d’un côté et inquiétudes de l’autre suite à l’annulation de la commune nouvelle.
    Affaire en cours :
    http://www.aredam.net/procedures-calme.html
    http://www.aredam.net/sommaire-publications-procedures-calme.html
    http://www.aredam.net/procedures-calme-documentation.html

    De Jean Lorrain, l’ « enfilanthrope », journaliste et écrivain vers 1900 à Paris, La Maison Philibert, une œuvre de vérité sur les apaches de Paris (Le Mome l’Affreux).
    http://www.aredam.net/philibert.pdf

    Mise à jour de :
    http://www.aredam.net/liste-de-films-realises-avant-le-grand-neant-actuel.html

    1. THX1138 je l’ai là devant moi.
      Je recherche un film Allemand totalement introuvable et qui demeure interdit sur la révolte d’un jeune fils d’un PDG qui découvre des symboles cachés de la cabale avant de devenir anti-sioniste et rejoindre un camp du FPLP. Son titre m’échappe mais il a une forte corrélation avec le chiffre 5…

      1. Je préfère ce film, hélas introuvable, que j’ai vu en salle à sa sortie : Sleepwalk, de Sara Driver, 1986, les trucs de la cabale mènent inévitablement à s’engager encore plus avant dans l’absurde.

        Synoptique Sleepwalk :
        Une jeune claviste dans une imprimerie, Nicole, va vivre avec son fils Jimmy quelques journees particulierement etranges. Tout commence en 1985 quand un Noir et un Chinois demandent a la jeune femme de traduire un mysterieux manuscrit chinois. Il se presente tout d’abord comme un conte mais peu a peu le texte semble engendrer des evenements etranges autour de Nicole. “Sleepwalk”, production de la nouvelle ecole independante new-yorkaise, est un film fantastique dans le meme sens que les premieres realisations du genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.