Analysis

Afghanistan : Mike Pompeo s’oppose à la conclusion d’Accord de paix très durement négocié entre Washington et les Talibans depuis des mois

Le Secrétaire d’État US Mike Pompeo freinerait des quatre fers la conclusion d’un Accord de paix durement négocié depuis des mois entre Washington et les Talibans d’Afghanistan.

Pompeo, un ancien militaire juge le projet du dit Accord comme extrêmement risqué pour les intérêts stratégiques US.

Ces négociations extrêmement ardues et complexes ont impliqués plusieurs pays intermédiaires et se sont déroulés dans un contexte particulièrement tendu marqué par une recrudescence sans précédant des menaces d’annihilation “nucléaire” du côté américain et la poursuite des opérations militaires “jusqu’au Jour du Jugement Dernier” du côté des Talibans.

Le conflit afghan est le plus long dans lequel les États-Unis d’Amérique se sont militairement impliqués depuis leur proclamation d’indépendance. En dépit de centaines de milliers d’hommes et de plus de 5.7 trillions de dollars US (estimation moyenne), Washington est en butte avec une des plus féroces guérillas de la planète depuis 18 ans sans aucune possibilité de sortie de crise à court et moyen termes.

Sur le terrain, les combats continuent toujours et se distinguent par une violence inouïe mais les médias internationaux passent totalement sous silence ce qui se passe dans ce pays enclavé d’Asie centrale.

Publicités

5 Replies to “Afghanistan : Mike Pompeo s’oppose à la conclusion d’Accord de paix très durement négocié entre Washington et les Talibans depuis des mois

  1. Ça serait intéressant de savoir combien les valeureux guerriers afghans ont tuer d’américains

  2. Si vous voulez perdre vos salives et votre temps de négocier avec des vipères aux langues bifides et fourchues, libre à vous. Tous les traités signés avec eux, peuvent être reniés à tout moment.

  3. cela me semble être un jeu de dupe !
    le but pourrait être comme dans le cas de la Korée du nord de faire parler les média US dans un sens puis de les déconsidérer ensuite quand l’accord sera annoncé !

  4. Question bête : quel est le degré d’autosuffisance alimentaire et hydrique de l’Afghanistan ? Je doute qu’une paix durabel soit possible sans un pays un minimum viable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.