Actualités Géopolitique du gaz Sommaire

Petits arrangements entre amis

Bien avant les événements qui ont eu lieu en Ukraine, la construction d’un gazoduc reliant la Russie à la Bulgarie avait été décidé, et certains tronçons mis en chantier (notamment en Serbie, en Novembre 2013).

Le SouthStream reliera donc la Russie à la Bulgarie via la mer Noire en contournant l’Ukraine, avant de poursuivre vers la Grèce et l’Italie, la Serbie, la Hongrie, la Slovénie et l’Autriche. Il est le fruit de la collaboration entre le géant russe Gazprom et l’italien ENI. La construction du tronçon bulgare devait être assuré par un consortium d’entreprises avec à sa tête la société russe Stroytransgaz.

Hélas, la crise ukrainienne est venue mettre son grain de sel. En effet, Bruxelles vient de demander à Sofia de suspendre les préparatifs pour cause de non respect des règles européennes pour les marchés publics par la Bulgarie.

Le premier ministre bulgare – Plamen Orecharski – s’est empressé de faire arrêter le travail, et attend la suite en fonction des consultations prochaines avec Bruxelles. L’histoire pourrait en rester là et n’être qu’une tentative parmi d’autres de mettre des bâtons dans les roues de Moscou; mais le fin mot de cette farce vient de…Washington. Enfin, pour être honnête, pas très loin de Washington dans l’Etat du McCainland de l’Arizona.

Le sénateur américain – et autoproclamé défenseur du fascisme international – John McCain a encore mis le pied dans le plat lors d’une de ses innombrables allocutions:

(…)les Etats Unis soutiennent les efforts du gouvernement bulgare pour chercher, avec une haute priorité, une indépendance énergétique de n’importe quel pays. (concernant le gazoduc South Stream, il a) souhaité que le projet soit réalisé par des organisations indépendantes de la Russie.

Oui, car il me faut préciser que la société russe Stroytransgaz fait partie de ces entreprises qui se sont vues victimes des sanctions américaines suite au rattachement de la Crimée à la Russie. Autant dire que la construction du gazoduc n’a aucune importance aux yeux de l’Occident; à partir du moment ou il est construit par des sociétés occidentales…Pour confirmation, l’ambassadeur US en Bulgarie – Mme Marcie Ries – a déclaré ceci:

Nous sommes profondément inquiets de la décision récente de la Bulgarie d’accorder le contrat de construction du gazoduc South Stream à Stroytransgaz. Ce n’est pas le moment de faire des affaires comme d’habitude avec la Russie…

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.