Actualités Conflits Géopolitique Géostratégie Sommaire

Maghreb: la menace de Daesh se précise

Selon des informations publiques et émanant de la fort douteuse sphère électronique du terrorisme islamiste, des groupes terroristes maghrébins en rupture de ban avec l’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique) se seraient fédérés en Libye pour former une nouvelle organisation baptisée Djund Al-Khilafa ou les Soldats du Califat. Cette nouvelle organisation terroriste a rejeté toute forme d’allégance à Al-Qaïda Inc. et à son chef, l’égyptien Ayman Zawahri, qu’elle ne reconnaît plus mais a prếté allégeance à l’Etat Islamique d’Irak et du Levant (Daech) et à son chef présumé, Abou Bakr Al-Baghdadi, autoproclamé Calife.

Parmi les groupes ayant rejoint cette nouvelle entité terroriste dont on ne connait pas les effectifs réels ou la force de frappe, figure le groupe terroriste du chef de guerre algérien Mokhtar Belmokhtar alias le borgne. Ce dernier aurait été blessé par balle il y a peu de temps lors d’une altercation avec l’un des chefs du Groupe terroriste combattant libyen dans la ville de Derna en Cyrénaïque où il assistait à une réunion visant à trancher la question de l’allégeance à Daech. Cela démontre le degré de divergeance que cette question a suscité au sein de la nébuleuse terroriste.

Cette nouvelle organisation terroriste est-elle le précurseur d’une filiale de Daech au Maghreb? Tout porte à le croire pour l’instant. Depuis des mois, des centaines de combattants de retour de Syrie ou d’Irak ont élu domicile en Libye où l’Etat central n’existe plus et l’anarchie est quasiment totale.

La déterioration de la situation en Libye a contraint des milliers de travailleurs expatriés du Bangladesh, d’Egypte et des Philippines à déferler sur les frontières de l’Algérie et de la Tunisie, faisant craindre à ces deux pays une éventuelle inflitration terroriste.

D’après la littérature de l’Etat Islamique en Irak et au Levant, la filiale de Daech au Maghreb compte s’implanter en Cyrénaïque où elle pourrait mener des raids en Egypte occidentale mais également au Sud-est de l’Algérie où elle sera à portée des gisements d’hydrocarbures algériens. La Tunisie demeure le maillon le plus faible. Des milliers de combattants tunisiens revenus de Syrie via la Turquie ou la Jordanie, seraient prêts à rejoindre cette organisation terroriste.

Les pays d’Afrique du Nord prennent la menace très au sérieux et certains d’entre-eux comme l’Algérie se demandent si cette soudaine prolifération terroriste dans la région ne vise pas à les entraîner dans des conflits crées par les erreurs politiques d’autres puissances et dans lesquels ils n’ont rien à gagner.

Daesh est le nouvel épouvantail de l’empire. C’est un outil à des fins d’hégémonie. Pas étonnant dès lors de voir l’activité terroriste croître de manière exponentielle depuis la création de ce concept en 2001. C’est une industrie comme les autres et ça rapporte.

Publicités

8 Replies to “Maghreb: la menace de Daesh se précise

    1. …Juste un sentiment d’appréhension d’être abattu par le canon d’un chasseur ukrainien ivre…Harper doit en savoir un bout là dessus!

  1. Depuis qu’ils ont déclaré la guerre au terrorisme, celui-ci ne cesse de gagner en ampleur et force.
    Bah mince alors.

  2. Ceci n ai pas nouveau , le qatar et leur coreligionnaire nous ont en grippe depuis l affaire syrienne .L algérie ne veut pas de guerre , mais si il vienne nous leur marcherons dessus , quelque soit leur noms , et les pays qui les soutienne comprendrons qu il ont atteinds la ligne rouge .

  3. AQMI?
    Pfff! C’est fini, ça, depuis un an.
    C’est ce que j’ai entendu, ennoncé par un grand expert en géopolitique dont je tairai le nom. Et qui a vaincu AQMI, d’après lui? La France, bien sûr!

    L’EI n’a qu’à bien se tenir! Maintenant que Hollande l’a dans le collimateur…
    Il n’y a qu’à demander à l’ancien chef des Shebab ce qu’il en pense; d’après certaines infos, c’est grace à des infos françaises que les US ont pu le cibler et l’éliminer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.