Armement Chaos Conflits Défense Géopolitique du gaz Géostratégie Otan S-300 Sergueï Lavrov

La Russie dément livrer des hélicoptères de combat à la Syrie

A peine une journée après la complainte de la Secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton sur d’éventuelles livraisons par Moscou d’hélicoptères d’attaque au sol à la Syrie, le ministre des Affaires étrangères de la fédération de Russie, Sergueï Lavrov a démenti, aujourd’hui, à Téhéran, ces informations en précisant qu’il a déjà dit, il y a quelques jours lors d’une conférence de presse à Moscou que son pays achevait la réalisation de contrats (d’armements) signés et financés depuis longtemps et que que tous ces contrats concernent exclusivement la livraison d’armes de défense antiaérienne. M. Lavrov fait sans doute référence à la livraison d’un système de défense antiaérienne moderne et efficace clé en main à la Syrie, probablement une variante à l’export du système Favorit (Фаворит) ou le S-300 PMU2.

“Nous ne livrons ni en Syrie ni ailleurs des armements qui pourraient être utilisés contre des manifestants pacifiques (…) Moscou ne fournit à Damas que ce qui peut servir à la Syrie si elle est victime d’une agression armée de l’extérieur”, a souligné le ministre russe. La livraison à Damas par les russes d’un système assez sophistiqué de défense antiaérienne mais également des données satellite semble obéir à ce principe.

De son côté, le porte-parole du Pentagone a réagi en prenant à contre-pied la Chef de la diplomatie américaine en indiquant que son département n’avait aucune information à ce sujet.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.