Aérosptatiale/Missiles Actualités Bulava Chine Espace espace Géostratégie Philippines Politique Chinoise programme spatial programme spatial chinois province de Gansu redéploiement militaire US Shenzou-9

Mission spatiale habitée chinoise: trois taïkonautes dont une femme

Le programme spatial chinois semble avancer plus vite que prévu et comporte certainement des objectifs non déclarés. La Chine est sur le point de lancer le vaisseau Shenzou-9 (char célèste), dont le tir est prévu samedi 16 juin 2012 à 6:37 p.m (heure locale chinoise), avec à son bord, trois taïkonautes dont une femme.

Selon les informations diffusées par l’agence officielle chinoise, les trois taïkonautes Jing Haipeng, Liu Wang et Lui Yang réaliseront le premier amarrage spatial en mode manuel avec le module spatial Tiangong-1 (ciel rouge), déjà en orbite.

La mission “Shenzou-9-Tiangong” revêt une importance capitale pour le prestige national de la République populaire de Chine en ces temps difficiles.
Copyright: Xinhuanet

Le commandant de la mission, Jing Haipeng, 46 ans a déjà été membre de la mission Shenzou-7 en 2008 et deviendra si tout ce passe comme prévu, le premier taïkonaute de l’Empire du Milieu à aller dans l’espace à deux reprises.

Le vaisseau Shenzou-9 sera porté en orbite par une fusée Longue Marche 2 F à partir du cosmodrome de Jiuquan, dénommé le centre de lancement de satellites, situé dans la province de Gansu, dans le Nord-ouest de la Chine.

La réussite de cette mission spatial est d’une extrême importance, non seulement pour l’avenir à court-terme du programme spatial chinois mais également pour le prestige de la Chine, qui est engagée dans un étrange bras de fer avec les États-Unis d’Amérique sur un nombre grandissant de questions (tension en mer de Chine méridionale, redéploiement des forces US dans le pacifique, renforts militaires US en Corée du Sud, aux Philippines, La crise syrienne, l’affaire des dissidents chinois, le Tibet, etc.)

La Chine a connu récemment deux revers politiques et médiatiques face aux Etats-Unis. Premièrement avec l’affaire de Bo Xilai, un haut membre du Comité Central du Parti communiste au pouvoir impliqué dans une étrange affaire dans laquelle existent des interférences américaines et britanniques. En second lieu avec l’affaire du dissident chinois Chen Guangcheng, qui a réussi à fuir sa résidence surveillée et se réfugier aux Etats-Unis d’Amérique. Outre ces revers, la Chine est de plus en plus tendue face aux Philippines au sujet de la mer de Chine méridionale, d’autant plus que les forces armées US s’investissent de plus en plus dans ce pays.

Il est à remarquer que le timing de cette mission suit de peu le tir spectaculaire de deux missiles ICBM (Intercontinental Ballistic missiles) russes dont un Bulava à partir d’un sous-marin en méditerranée dans ce qui s’apparente à un durcissement des pays de l’OCS (Organisation de la Coopération de Shanghaï) face aux velléités d’hégémonie globale des Etats-Unis et de l’Otan.

Publicités



');

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.