En 1991, les États-Unis avaient considéré que la fin de leur rival libérait leur budget militaire et leur permettrait de développer leur prospérité. Le président George H. Bush (le père) avait, après l’opération Tempête du désert, commencé à réduire le format de ses armées. Son successeur, Bill Clinton, renforça cetteContinue Reading/Continuer à lire

Publicités

The tapes tell the tale. Go back and look at images of our nation’s most senior soldier, Gen. Martin Dempsey, and his body language during Tuesday’s Senate Foreign Relations Committee hearings on Syria. It’s pretty obvious that Dempsey, chairman of the Joint Chiefs of Staff, doesn’t want this war. AsContinue Reading/Continuer à lire

Des doutes subsistaient quant à une éventuelle riposte de l’Iran en cas d’agression étrangère en Syrie. Désormais, cela ne fait plus l’ombre d’un doute: la machine de guerre iranienne est en plein branle-bas de combat. Un disours mystique et eschatologique domine les débats en Iran: pour la première fois, lesContinue Reading/Continuer à lire

On s’attendait à des preuves et à un argumentaire pour le moins rationnel et convaincant, voilà  que l’administration US nous sert des palabres en se basant sur des images fort douteuses issues d’un réseau social relevant de sa gigantesque machine de collecte d’information. On croyait avoir atteint le fond deContinue Reading/Continuer à lire

Nos sources diplomatiques à Damas et à Amman affirment que l’état-major syrien s’attend à un assaut aérien et balistique américano-israélien d’envergure utilisant une large palette d’armes nouvelles qui sera présenté par les médias mondiaux comme des frappes aériennes limitées en soutien à une offensive rebelle au sol. Israël pourrait neContinue Reading/Continuer à lire

Il semble que la Syrie ne croit pas trop à l’éventualité d’un assaut généralisé mais à des frappes américano-israéliennes limitées comme ce fut déjà le cas à trois reprises lors des derniers mois. Lors d’une conférence de presse à Damas, le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Mouallem a affirméContinue Reading/Continuer à lire

Une attaque militaire américano-israélienne sur la Syrie serait perçue comme une attaque généralisée contre la République islamique d’Iran. Le Chef adjoint de l’Etat-Major des forces armées iraniennes, le général Messaoud Jezayeri a explicitement averti de dures conséquences si Washington décide de franchir la ligne rouge en Syrie. Les américains etContinue Reading/Continuer à lire

1. Malgré un nouvel afflux notable d’hommes et de matériel, la rébellion syrienne peine non seulement à se maintenir en dehors des zones rurales isolées mais accentue ses divisions intrinsèques du fait de profonds clivages idéologiques et politiques.  En réalité, la rébellion syrienne, toutes tendances confondues, ne s’est jamais remise de sa défaiteContinue Reading/Continuer à lire

L’intervention du Chef du mouvement libanais Hezbollah, Hassan Nassrallah,  a mis les pendules à l’heure et s’adressait spécifiquement aux services de renseignement des pays derrière la déstabilisation de la Syrie- présents au Liban, en Jordanie, en Turquie, au Kurdistan irakien et à l’intérieur de la Syrie. L’afflux massif et organisé de milliersContinue Reading/Continuer à lire

Selon ce qu’ont rapporté des médias sud-coréens, l’aviation de la Corée du Nord a effectué ces derniers jours quelques 700 sorties dans ce qui s’apparente à l’une des plus grandes démonstrations de force de Pyongyang pour contrer des exercices conjoints entre les Etats-Unis d’Amérique et son protectorat du Sud. Kim JongContinue Reading/Continuer à lire

Depuis le début de la militarisation de la crise en Syrie, les observateurs israéliens étaient partagés entre le désarroi et le soulagement. Désarroi devant les tactiques de l’armée syrienne, notamment celle relative à la guérilla urbaine; soulagement devant l’attrition et l’usure d’une force qui se préparait depuis des années àContinue Reading/Continuer à lire

Le masque qui dissimulait le refus de Washington de trouver une véritable solution à la crise syrienne vient de tomber. Les Etats-Unis d’Amérique viennent de signifier, par le biais de la porte-parole du département d’Etat, Victoria Nuland, leur rejet de dialogue entre le gouvernement et l’opposition syriens. Reprise par l’agenceContinue Reading/Continuer à lire