Corée du Nord :  Pyongyang poursuit les essais de ses nouveaux missiles balistiques de courte portée pour la cinquième fois consécutive 1
Analysis

Corée du Nord : Pyongyang poursuit les essais de ses nouveaux missiles balistiques de courte portée pour la cinquième fois consécutive

Les bureaux d’études du département de recherches et de conception de la Seconde Artillerie nord-coréenne ont le vent en poupe : Pyongyang vient de procéder à un cinquième essai de deux missiles balistiques supersoniques de courte portée d’un modèle inconnu mais qui semble inspiré du redoutable Iskander E russe.

Le cinquième essai intervient juste après que le président US Donald Trump ait déclaré avoir reçu une “très belle lettre” de trois pages de Kim Jong-Un dans laquelle ce dernier se serait excusé à propos des quatre essais précédents.

Il semble que les deux nouveaux missiles furtifs tirés en mer de l’Est/mer du Japon soit une sorte de nouvelle réponse épistolaire abrégée de la part de Kim.

Pyongyang a ainsi tiré une dizaine de nouveaux missiles qu’aucun expert n’a réussi à identifier en moins d’un mois, pour protester contre le déploiement de nouveaux systèmes d’armes US dans la péninsule coréenne et la poursuite des exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington.

Publicités

12 Replies to “Corée du Nord : Pyongyang poursuit les essais de ses nouveaux missiles balistiques de courte portée pour la cinquième fois consécutive

  1. Sur la toile et ce qui se dit de + en + c’est que ce nouveau missile ressemble beaucoup au MGM-140 ATACMS américain. Si c’est le cas alors comment les nord coréens ont réussi à recopier le design ?

    1. Quand le patron de Google est allé installer les serveurs de la CIA en Corée du nord il a dû fournir les plans en échange !

  2. Pour info un article paru aujourd’hui dans le figaro
    L’INCROYABLE FIASCO SAOUDIEN AU YÉMEN

    Le 25 mars 2015, l’Arabie saoudite, à la tête d’une coalition d’une dizaine de pays arabes sunnites, lança une vaste opération militaire au Yémen, pour remettre au pouvoir le président Mansour Hadi, renversé par une insurrection de rebelles houthis (montagnards chiites). C’est un ministre de la Défense de 29 ans, Mohammed Ben Salmane (MBS, aujourd’hui prince héritier), qui embarqua le Royaume dans cette expédition. Il la baptisa « Tempête décisive ». Un mois plus tard, cette aventure arabe reçut un autre nom officiel ; elle devint l’Opération Restaurer l’espoir. Elle se poursuit toujours aujourd’hui.
    La suite ici https://www.facebook.com/587656396/posts/10157365889956397/

  3. @Strategika.
    Il semble que pour Pekin trop c’est de trop, en voyant ces répugnants petits troublions foutre l’économie d’une ville d’un pays en l’air. Il y a des mouvements de troupes de l’armée chinoise qui devraient prochainement se déployer dans Hong Kong et mettre fin à cette tentative de destabilisation de la Chine par les pays occidentaux, en particulier Londres, et Washington.
    https://twitter.com/AlexandreKrausz
    https://twitter.com/AlexandreKrausz/status/1160947525442056193
    https://twitter.com/AlexandreKrausz/status/1160948356195205122

  4. Sinon d’aprés certains internautes, à vérifier, les deux missiles nord coréens seraient de type NK ATACMS, c’est à dire les memes que ceux des américains!
    J’ai des photos, mais je ne peux pas le confirmer!

  5. Depuis que je suis ici, parmi tes trés nombreux posts trés interressants, deux ont retenu particulièrement mon attention, parce qu’ils auront de trés trés lourdes consequences pour la suite :
    Le premier
    https://strategika51.org/archives/66167 Les Révélations -Choc Du Commandant Des Forces Aériennes Iraniennes Sur La Guerre Du Golfe De 1991
    et le second sur le Mig-29 indigénes nord coréen.
    https://strategika51.org/archives/64702
    J’ai vu ces posts nulle part ailleurs sur Internet.

    1. Merci Fox ! Le meilleur est à venir.
      Par ailleurs nous assistons à la confirmation d’une stratégie en Asie : monter l’Inde contre la Chine et de fait, il se passe de drôles de choses en termes de guerre commerciale et des tarifs entre les deux géants. La poussée ultra-nationaliste hindoue s’est avérée une copie de l’idéologie des néoconservateurs US et ils parlent ouvertement d’une guerre avec la Chine. Sur le net, la guerre entre les citoyens des deux puissances fait rage. Beijing va réviser ses importations de fibres optiques monomodes indiennes et multiplie les investissements au Pakistan en réaction.
      L’Inde non-alignée de Nehru est révolue. D’où viennent les nouvelles élites au pouvoir en Inde ?
      Perso, j’ai constaté de près l’arrogance extrême et l’étroitesse d’esprit des nouveaux dirigeants à New Delhi et j’estime, et c’est un jugement perso, qu’ils sont totalement insupportables. Pourtant j’ai toujours en tête le souvenir d’une Inde plus ouverte sur le monde.
      Dresser le monde indien contre le monde chinois est un vieux rêve géostratégique des néoconservateurs US.

      1. Merci pour ces informations au sujet de l’élite politique indienne ; cela confirme l’image dressée par l’un de leur grands écrivains – Vikash Swarup: Une corruption gigantesque et ridicule ; une espèce de muppett show ubuesque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.